L’histoire d’Isidore se dessine : découvrez la première page du livre

Isidore et sa famille ont vécu, durant la Seconde Guerre mondiale, tous les tourments et péripéties qu’une famille juive pouvait affronter en France : fichage, arrestation, déportation, cache, résistance, maquis, combats de la Libération. L’histoire d’Isidore au maquis, basée sur les archives familiales et celles découvertes depuis le début de cette enquête en janvier 2021, vont aboutir à la publication d’un roman graphique aux Éditions Ouest-France, en octobre 2023. Découvrez, en exclusivité, une première page de ce futur livre qui retrace l’histoire extraordinaire d’une famille française qui n’aspirait qu’à une vie normale.

Une famille française dans le tourbillon de la guerre

Août 1939, les bruits de guerre résonnent en France et grondent à Metz. C’est l’Est de la France, près de la frontière allemande. Les canons de 14-18 habitent les mémoires. Dans cette ville de Lorraine, une famille vit paisiblement : Isidore et Simone sont agent des impôts et sténodactylographe. Leur première fille, Monique, a trois ans. Les parents de Simone, Florence et Joseph, vivent de leur bétail à Puttelange, 60 kilomètres plus à l’est. Cette petite famille file parfois vers Paris, où vivent les parents d’Isidore. Tailleurs, Victor et Rachel tout juste naturalisés louent un logement qui sert aussi d’atelier. Les étoffes règnent, Monique en témoigne.

Une vie. Des vies percutées le 3 septembre 1939 par la déclaration de guerre de la France à l’Allemagne causée par l’invasion nazie de la Pologne. L’événement ramène le sergent Isidore Adato dans les rangs, sept ans après son service militaire. Isidore est rappelé aux armées alors que Simone est enceinte de leur deuxième fille, ma grand-mère. Autour de cette famille française, le monde s’emballe. Et tout bascule. Ce sont des vies que nous avons voulu raconter : Simon Louvet au texte et l’expérimenté Remedium au dessin pour « transformer des individus réels en personnages de bande dessinée aux émotions et aux caractères bien définis », exprime-t-il. Nous travaillons à deux pour coscénariser le tourbillon qui a embarqué toute une famille dans les affres de la guerre.

Cette page que nous vous dévoilons résume ce tourbillon structuré par le souvenir enfantin de Monique, raconté 80 ans plus tard ; l’effroi que nous imaginons d’Isidore, grand lecteur de presse ; l’angoisse apaisée par une étreinte ; l’appréhension qui enveloppe l’homme qu’on promet au combat. C’est ce qui a motivé Remedium : « Ce qui m’a frappé et immédiatement attiré dans le projet, c’est qu’Isidore était un homme ordinaire que la grande histoire a inexorablement rattrapé pour le révéler aux yeux de tous pour ce qu’il était, un résistant. »

Découvrez la page 21 du roman graphique sur l’histoire d’Isidore :

Une histoire en construction, en sept chapitres

Depuis juillet 2022, Remedium et moi – arrière petit-fils d’Isidore -, construisons pas à pas ce « grand » récit d’une « petite » histoire qui sera publié en octobre 2023 aux Éditions Ouest-France. L’histoire d’Isidore et des siens sera un roman graphique, pour mieux donner à voir les événements, choix et émotions qui jalonnent ces parcours devenus exceptionnels par l’instinct de survie déployé lors des années les plus sombres que notre pays a vécu. Sans Hitler et Pétain, les parents d’Isidore seraient restés de simples tailleurs français à Paris et les parents de Simone auraient continué à élever des bovins en Lorraine. Sans les persécutions antisémites des autorités nazies et françaises, Isidore n’aurait qu’été qu’un fonctionnaire rigoureux, Simone une secrétaire sérieuse et leurs filles de petites élèves profitant des joies d’apprendre à l’école. Mais cette famille a connu les camps, la cache au couvent et le maquis.

Le poids de l’histoire a conduit Isidore à ne rien dire. Pas de mots sur sa vie, ses joies et cicatrices. Retracer sa route, de sa naissance à Marseille à sa mort à Rouen, est une épopée à travers l’histoire de France et parmi les traces qu’un homme peut laisser d’une vie. « Au-delà de l’histoire humaine d’un individu confronté aux périls de son temps, l’intérêt du projet réside dans la transmission – de Nissim et Mazalto à l’aube du XXe siècle jusqu’à Simon au XXIe – d’une trajectoire familiale qui constitue une partie de la mémoire collective dont il faut impérativement se souvenir », exprime Remedium. Pour figurer cette histoire, le dessinateur a déterminé « un style épuré, avec beaucoup de rondeur, afin de contrebalancer avec le propos souvent dur de l’histoire ».

Cette histoire s’écrira en sept chapitres – le premier est d’ors et déjà terminé, trois autres sont écrits -, plongeant au plus près des faits dans tout ce qui façonne la noblesse de l’être humain confronté à la noirceur absolue : sa part de combattant révélée dans les temps de danger, son souci des siens quand sa propre chair est appelée au bûcher, sa foi dans l’autre alors que la confiance peut mener à l’abyme. Ce livre racontera Isidore, mais aussi les gens d’honneur qui ont permis sa survie, celle de sa femme et de ses filles. Sans ces âmes nobles, nous ne pourrions raconter cette histoire 80 ans plus tard.

Dans les semaines et mois à venir, de nouveaux extraits, des vidéos et des archives seront publiés.
Suivez l’aventure d’Isidore sur Twitter et Instagram.
Vous avez des questions ? N’hésitez pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s